Deprecated: Function ereg() is deprecated in /srv/disk5/pierino/www/cap-npci.awardspace.com/ecrire/inc_version.php3 on line 453

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /srv/disk5/pierino/www/cap-npci.awardspace.com/ecrire/inc_version.php3 on line 576

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /srv/disk5/pierino/www/cap-npci.awardspace.com/ecrire/inc_version.php3 on line 612

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /srv/disk5/pierino/www/cap-npci.awardspace.com/ecrire/inc_version.php3 on line 613

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /srv/disk5/pierino/www/cap-npci.awardspace.com/ecrire/inc_version.php3 on line 614

Deprecated: Function split() is deprecated in /srv/disk5/pierino/www/cap-npci.awardspace.com/ecrire/inc_version.php3 on line 760

Deprecated: Function split() is deprecated in /srv/disk5/pierino/www/cap-npci.awardspace.com/ecrire/inc_version.php3 on line 764

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /srv/disk5/pierino/www/cap-npci.awardspace.com/ecrire/inc_version.php3 on line 767

Deprecated: Function eregi_replace() is deprecated in /srv/disk5/pierino/www/cap-npci.awardspace.com/inc-cache.php3 on line 28

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /srv/disk5/pierino/www/cap-npci.awardspace.com/inc-cache.php3 on line 48

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /srv/disk5/pierino/www/cap-npci.awardspace.com/inc-cache.php3 on line 49

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /srv/disk5/pierino/www/cap-npci.awardspace.com/inc-cache.php3 on line 50

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /srv/disk5/pierino/www/cap-npci.awardspace.com/inc-cache.php3 on line 54

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /srv/disk5/pierino/www/cap-npci.awardspace.com/ecrire/inc_acces.php3 on line 42

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /srv/disk5/pierino/www/cap-npci.awardspace.com/ecrire/inc_acces.php3 on line 43

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /srv/disk5/pierino/www/cap-npci.awardspace.com/ecrire/inc_acces.php3 on line 44
À tous les camarades et les amis qui ont soutenu avec nous

À tous les camarades et les amis qui ont soutenu avec nous

14 Juillet 2008 (anniversaire de la prise de la Bastille)
lundi 14 juillet 2008.
 

Chers camarades, chers amis !

 

À tous les camarades et les amis qui ont soutenu avec nous

 

- la lutte contre la Procédure Judiciaire pour « association de malfaiteurs en vue de préparer des actes de terrorisme » (ouverte le 27 juin 2003 par le Parquet de Paris et clôturée par l’ordonnance de non lieu rendue le 16 Octobre 2006 par M. Gilbert Thiel),

- la lutte contre l’extradition en Italie des camarades Giuseppe Maj, Giuseppe Czeppel et Angelo D’Arcangeli, projetée par le « Groupe franco-italien pour les menaces graves » créé par les gouvernements français et italien le 4 mars 2004 à Rome,

- la lutte pour un procès équitable dans la procédure pour “association de malfaiteurs pour la fabrication et l’utilisation de faux documents”.

 

Vous trouvez ci-joint :

le Communiqué émis par la Commission Provisoire du CC du (n)PCI, après les séances de fixation du 13 Mai et du 1er Juillet dans la VIII Procédure Judiciaire Italienne contre les camarades du (n)PCI, du Parti des Comités d’Aide à la Résistance-pour le Communisme(P-CARC) et de l’Association Solidarité Prolétarienne(ASP)

 

Pour avoir plus de renseignements sur la VIII Procédure Judiciaire Italienne, adressez-vous directement au P-CARC, Milan (www.carc.it - resistenza@carc.it).

 

 

Dans la Procédure Judiciaire Française pour “association de malfaiteurs pour la fabrication et l’utilisation de faux documents” les trois camarades du (n)PCI, Giuseppe Maj, Giuseppe Czeppel et Angelo D’Arcangeli, ont déposé pourvoi en Cassation contre le verdict de la Cour d’Appel. Le résultat est attendu dans quelques mois.

 

Nous remercions tous ceux qui collaboreront avec nous pour renseigner les camarades français à propos de la lutte contre la répression qui se déroule en Italie, en particulier contre la persécution des Autorités Italiennes contre le (n)PCI et les organisation proches du Parti.

Une vague de mesures et de lois répressives déferle sur l’Union Européenne. Les libertés démocratiques sont bafouées. Les droits des travailleurs effacés. Il est important créer un Front Uni contre la Répression. L’information est le premier pas pour une lutte efficace contre la répression. Les masses populaires sont le « talon d’Achille » du régime de contre-révolution préventive !

 

À bientôt, camarades et amis !

Carlo





(nouveau) parti communiste italien
 Commission Provisoire du Comité Central
 
  Site : http://www.nuovopci.it
  Courriel : lavocenpci40@yahoo.com
 


Délégation de la CP du CC du (nouveau)Parti communiste italien

 Adresse : BP 3 4, rue Lénine 93451 L’Ile St Denis
 93451 Ile Saint Denis (France) 

 Courriel : delegazionecpnpci@yahoo.it

 


 

 

Le 1er Juillet 2008, la Huitième Procédure Judiciaire de l’Etat Italien contre le (nouveau)Parti communiste italien a pris fin avec une sentence de non lieu, sauf éventuel appel de la part de la Procure de la République. Le Tribunal de Bologne a déclaré que l’enquête menée par la Procure de la République, et personnellement par M. Paolo Giovagnoli à partir de 2003, n’avait pas abouti à des indices suffisants pour faire un procès.

Beaucoup de vous se rappellent qu’il s’agissait d’une procédure pour association de malfaiteurs en vue de préparer des actes de terrorisme, à deux, voire trois volets :

 

- le volet français dont étaient chargés M. Louis Bruguière et M. Gilbert Thiel de la Section Antiterroriste du Tribunal de Grande Instance de Paris ;

- le volet italien conduit par M. Paolo Giovagnoli de la Procure de Bologne et M.me Stefania Castaldi de la Procure de Naples ;

- le volet suisse, dont les Autorités Suisses se sont vite déchargées en arguant le caractère exclusivement politique de la procédure demandée par les Autorités Italiennes.

 

Pour le volet français, M. Thiel, dans son ordonnance du 16 Octobre 2006, après plus de trois ans d’enquête, 18 mois de détention et 22 mois de limitation de liberté pour trois camarades italiens appréhendés en France, avait abouti à la conclusion qu’il n’avait pu trouver aucun indice de préparation d’actes de terrorisme et que les Autorités Françaises avaient été abusées par les Autorités Italiennes.

 

Concernant l‘Italie, le 1er Juillet 2008, le Tribunal de Bologne a rejeté le renvoi à procès demandé par M. Giovagnoli, M.me Castaldi s’étant entre-temps dérobée à la procédure, pour manque de compétence territoriale.

Notons ici l‘ouverture d’une IX procédure déclenchée par le même juge Giovagnoli.

 

Cela nous emmène à faire trois réflexions.

 

1. D’un côté, une persécution acharnée de la part des Autorités Italiennes s’étalant sur plus de vingt cinq ans (la Première Procédure a commencé en 1981), avec perquisitions, saisies de matériel et d’argent, garde-à-vue et détentions, d’autres entraves à l’activité de propagande, d’organisation et de mobilisation du (n)PCI.

L’Etat Italien et ses mandataires (la Cour Pontificale, les impérialistes USA, les groupes sionistes d’Israël, les Organisations Criminelles Italiennes - la Mafia et d’autres, la bourgeoisie impérialiste italienne) ne tolèrent pas l’activité d’un vrai parti communiste.

De l’autre côté, les lois et la Constitution ne sont pas encore à la hauteur des aspirations des persécuteurs. Elles sont encore trop marquées par l’esprit de la Résistance (1943-1945) dont l’Etat actuel tient son origine. Les Autorités Italiennes n ‘osent pas encore s’affranchir complètement de leur légalité pour persécuter ouvertement les communistes. Elles avaient procédé ainsi dans la première partie du siècle passé au temps du fascisme, mais les choses ont mal tourné pour les riches et dans les années quarante l’Italie a failli devenir un pays socialiste.

Les Autorités et leur mandataires sont donc conditionnés par l’orientation des classes travailleuses. Voilà leur point de faiblesse. Voilà le point de force de nous, les communistes.

 

2. Les évènements ont confirmé une fois encore que la « guerre contre le terrorisme » menée par les couches dominantes du monde entier sous la houlette des impérialistes USA et des groupes sionistes, est une mascarade pour tromper les masses populaires. Leur « guerre contre le terrorisme » devrait cacher et justifier aux yeux des masses populaires les manœuvres et les massacres faits par la sordide alliance des exploiteurs, des spéculateurs et des criminels de tous genres. Ces rescapés de l’humanité cherchent à tout prix à empêcher que les travailleurs et les progressistes se mobilisent pour en finir avec la liquidation des conquêtes et des droits arrachés par les masses populaires dans le sillage de la première vague de la révolution prolétarienne, pour en finir avec la dévastation de la planète et pour instaurer enfin une société socialiste à la hauteur des forces productives, des connaissances et des sentiments les plus avancés : un société solidaire, égalitaire et soucieuse de l’environnement.

Face à la persécution dont nous les communistes sommes à répétition la cible, beaucoup de monde, même solidaire, pensait au fond : « il n’y a pas de fumée sans feu ».

La conclusion de la Huitième Procédure Judiciaire de l’Etat Italien contre le (nouveau)Parti communiste italien accusé de préparation d’actes de terrorisme, confirme, une fois encore, qu’il ne faut pas faire confiance à la propagande mensongère des couches dominantes et exploiteuses. Pour défendre leurs privilèges, les couches dominantes et exploiteuses doivent tromper l’opinion publique. Elles en ont les moyens. Elles n’hésitent pas à s’en servir. 

 

 

3. La Huitième Procédure Judiciaire de l’Etat Italien contre le (nouveau)Parti communiste italien a échoué, comme les précédentes, grâce à la résistance des communistes à la persécution, grâce à la solidarité de beaucoup de membres de masses populaires qui voient dans la lutte des communistes leur lutte et même de sincères démocrates préoccupés de la pente sur laquelle glissent les pays européens, à cause des contradictions aiguës entre les couches dominantes et les masses populaires, à cause des contradictions politiques entre les différents secteurs des couches dominantes.

Voilà la source de notre force. Voilà la source de la force de tout mouvement vraiment communiste !

 

 

EN CONCLUSION

 

Le (n)PCI sort de la Huitième Procédure plus fort qu’avant. Nous venons de publier notre Manifeste Programme (voir http://lavoce-npci.samizdat.net, en italien et en anglais). Tout le mouvement communiste est renforcé par notre victoire. Comme il est renforcé par les victoires arrachées au Népal par la Révolution Démocratique dirigée par le Parti Communiste du Népal (Maoïste).

 

Le (nouveau)Parti communiste italien continue le combat pour faire de l’Italie un nouveau pays socialiste, dans le sillage de la seconde vague de la révolution prolétarienne qui monte partout dans le monde. La crise économique, politique, sociale, intellectuelle, morale et environnementale sévit partout dans le monde. Les exploiteurs et les spéculateurs, les riches et le clergé n’ont plus rien de positif pour les couches populaires. De l’Afghanistan à la Colombie, du Zimbabwe à l’Irak, ils cherchent à étouffer les masses populaires avec la guerre et la famine, à alimenter la peur du futur, à faire croire que le futur pour l’humanité est à risque, que la limite de l’humanité est dans la nature de l’homme et de la planète. En réalité, nous avons tout simplement rejoint les limites du capitalisme, de toute classe exploiteuse et de toute division en classes. Nous devons nous en libérer. Nous pouvons nous en libérer ! Le succès dépend seulement de nous, de notre courage et de notre intelligence. Le marxisme-léninisme-maoïsme nous montre la voie et la méthode à suivre pour vaincre !

 

Il faut se battre avec courage et détermination contre la bourgeoisie impérialiste et son ordre social, contre le clergé et tout autre ramassis du passé qui appuie l’ordre social capitaliste.

Aucune persécution d’aucun type ne peut arrêter le développement de l’humanité.

Les communistes sont les organisateurs les plus avancés de la lutte des classes et des peuples exploités contre l’ordre social impérialiste et de la lutte de toute l’humanité qui veut progresser au delà du capitalisme.

 

Nous remercions tous les camarades et les progressistes français qui nous ont généreusement soutenu.

Nous les appelons à continuer le combat et à nous rejoindre dans la lutte pour le progrès, c’est à dire pour instaurer le socialisme !

 

 

 

 

 

 



Deprecated: Function ereg() is deprecated in /srv/disk5/pierino/www/cap-npci.awardspace.com/inc-stats.php3 on line 37

Deprecated: Function eregi_replace() is deprecated in /srv/disk5/pierino/www/cap-npci.awardspace.com/inc-stats.php3 on line 55